Flash Info 135 : Le Coronavirus et la forêt ?

Dernière mise à jour le 20 Mar. 2020

Chères et chers membres,
La SRFB et NTF se joignent pour vous donner quelques précisions sur la manière de comprendre les mesures de prévention et de protection contre le Covid-19 à l’égard des activités en forêt.

Coronavirus selon Elinor

Le confinement a pour objectif de permettre aux hôpitaux de gérer les malades du virus qui vont arriver dans les prochains jours et semaines. Toutes les Nations sont donc en train d’essayer de ralentir la propagation en concentrant tous les services publics uniquement sur la gestion du virus (Hôpitaux, personnel soignant, mais aussi, la Police, l’Armée, etc…).

Le confinement est très clair : Les personnes sont tenues de restées chez elles. Il est interdit de se trouver sur la voie publique et dans les lieux publics, sauf en cas de nécessité et pour des raisons urgentes.

Les exceptions relèvent de nécessites dites « vitales » : sortir pour s’alimenter, se soigner, voir un proche dans le besoin. Au niveau professionnel, la règle est le télétravail.  Si cela est impossible, l’employeur doit assurer la distanciation sociale. On peut donc circuler sur la voie publique pour aller travailler en respectant cette règle.

Les rassemblements de personnes tant en privé qu’en public sont interdits.

Parmi les activités vitales, le Gouvernement fédéral provisoire a tenu compte du « moral de la population ». Il est autorisé et même conseillé de sortir pour s’aérer. Il est donc autorisé de circuler sur la voie publique et dans les lieux publics à condition que cela soit

  • près de chez soi,
  • pour une courte durée,
  • seul, avec les personnes sous le même toit, ou un ou une amie maximum. La distance sociale d’1m-1m50 passe à 5m lorsque l’on fait un effort physique (jogging)…

Depuis ce matin, il est déconseillé (et pour certaines communes interdits) de voyager dans le pays pour se rendre à sa seconde résidence…

Autrement dit,

1. Pour un propriétaire dont la gestion sylvicole n'est pas son métier officiel, il n’est pas stricto sensu interdit d’être dans sa forêt privée mais, on ne peut y être que seul ou avec les personnes vivant sous le même toit ;

2. Par contre, les particuliers ne peuvent pas se déplacer sur les voies publiques, que ce soit à pieds ou en voiture, pour une autre raison que pour les besoins vitaux et aller/revenir du travail. La police est donc susceptible de sanctionner les personnes qui circulent sur la voie publique pour d’autres raisons. Se rendre dans son bois pour aller y travailler soi-même à titre non professionnel n’étant pas une raison vitale, la police serait susceptible de pouvoir sanctionner la personne ;

3. Les professionnels de la forêt (experts, pépiniéristes, ..) sont donc les seuls autorisés à se rendre dans les bois, moyennant les règles de sécurité et de distance et ce, sous la responsabilité de leur employeur.

Il est donc formellement interdit de circuler sur la voie publique pour des raisons autres que ces activités vitales.


Des questions de bon sens…

Il s’agit donc de ne plus penser en termes d’intérêt individuel, voire individualiste. Il y avait longtemps qu’on n’avait plus entendu le principe de la solidarité nationale ! Le fait de prendre la voiture pour des raisons non vitales implique que l’on prenne des risques pour soi-même mais aussi pour les autres. Il est peu probable, on en convient, qu’un accident arrive sur le chemin… Mais, imaginez que vous ayez une crevaison, ou que vous vous fassiez une entorse en travaillant dans les bois. Non seulement, vous prenez des risques pour vous puisque vous allez avoir besoin d’aide. Mais surtout, vous allez détourner le temps et les efforts du service de dépannage, peut-être de la police, … d’une ambulance et des urgences à l’hôpital…

Nous aurions aimé vous dire d'aller librement dans vos bois pour y réaliser les visites et travaux essentiels en ce printemps. Malheureusement, il est préférable de confier la gestion des travaux à faire prochainement aux professionnels dont c'est le métier : marquage des bois chablis, exploitation, plantation, préparation de terrain.

Nous espérons que ces informations vous permettront de prendre chacun vos dispositions en fonction de votre situation personnelle. Et de prendre soin de vous et de vos proches.

 

NTF et la SRFB